Le toxic tour « Volt III » du 29 au 31 Octobre en Catalogne

” Face à l’impunité des entreprises, la souveraineté populaire !”

Le Volt III est une initiative promue par le Réseau pour la souveraineté énergétique (Xse) et d’autres entités sœurs pour réfléchir sur le modèle énergétique à l’échelle de la Catalogne, de l’État espagnol, de l’Europe et global.

Cette année, nous organisons la troisième édition, du 29 au 31 Octobre. Le Volt III est un toxic tour c’est-à-dire une tournée des projets avec les pires impacts sociaux et environnementaux dans la province de Tarragone, comme le complexe chimique de Repsol, l’usine de Ercros à Flix ou le méga-projet Castor de stockage géologique de gaz. L’intention du VOLT est de créer un espace de vie mobile en passant par différents territoires avec des luttes socio-environnementales et/ou des alternatives au modèle en vigueur, dans le but d’apprendre des expériences et d’écouter les gens qui vivent et souffrent de ces impacts, de développer des réponses collectives et des agendas d’action communes.

Route:

Dans sa première édition en 2014, le VOLT I avait comme cri d’appel : « Dans le domaine de l’énergie aussi, les gens veulent décider ». 50 participant-e-s ont visité les territoires d’Alcanar avec le projet Castor, Vandellòs et son projet nucléaire, Salou et BCN World, Torregrossa et la centrale de biogaz Som Energia, Osona et son lisier, Riudaura et le projet de fracking, le MAT à Fellines et les prospections maritimes à Palamos. En 2015, le VOLT II a permis à plus de 90 personnes de connaître les méga-infrastructures et les oligopoles qui perpétuent et financent le modèle des énergies fossiles. Nous avons visité MIDCAT à Castellar del Vallès, la montagne de sel de potasse à Sallent, le projet de pipeline de stockage de gaz de Balsareny, la ligne MAT à Graus et celle prévue à Sabiñanigo. Avec le slogan « Un défi pour les grands projets énergétiques » ces rencontres ont généré le « Réseau de soutien mutuel en réponse aux grands projets énergétiques. »

Fort de cet historique, le VOLT 2016 veut montrer du doigt les protagonistes du modèle énergétique actuel dominé par les multinationales et les institutions financières. Ce toxic tour montrera que les « dommages collatéraux» ou des « externalités » de ce modèle affectent en fin de compte la santé des personnes, l’environnement et la souveraineté des peuples. Cette année, nous voulons mettre l’accent sur la compréhension des mécanismes de pouvoir qui se nourrissent ces impacts, et travailler ensemble à les déconstruire. Il s’agit d’un modèle énergétique (et économique) qui repose sur une «architecture de l’impunité » dont nous allons analyser les mécanismes et les procédures pour comprendre comment elle nous prive du droit de décider, nous met en danger et nous empêche de vivre une vie digne.

Depuis le Réseau pour la souveraineté énergétique nous pensons que le modèle alternatif consiste à récupérer les souverainetés (énergétique, alimentaire, économique…) au niveau local. Parallèlement, comme nous vivons en Catalogne, nous voulons également participer activement à un possible processus constitutionnel et à la construction de nouveaux cadres pour la coexistence et les soins. Une nouvelle constitution catalane doit contenir des mécanismes pour le plein exercice de la souveraineté populaire et subordonnant donc la puissance des grandes entreprises et de la puissance financière à la jouissance de ce droit. Dans cette perspective, nous avons l’intention de continuer à transformer, résister et construire des alternatives à différentes échelles et dans divers domaines, notamment à travers la « campagne mondiale pour démanteler le pouvoir des transnationales », le « Forum contre les grands projets inutiles imposés » ou le «Réseau de soutien mutuel en réponse aux grands projets énergétiques”.

 

You may also like...